0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.

Chaque dimanche quelques mots... SEMER ET ENCORE S'AIMER


Mc 4,26-34


"Semer l'Amour" se confond avec "s'aimer"

"On sème" et "on s'aime" - impossible à les distinguer à l'audition, et impossible à confondre leur sens. Mais, quand l'évangéliste les utilise dans ses comparaisons avec le Royaume de Dieu, l'impossibilité est levée.


"On sème" et "on s'aime" - impossible à les distinguer à l'audition, et impossible à confondre leur sens. Mais, quand l'évangéliste les utilise dans ses comparaisons avec le Royaume de Dieu, l'impossibilité est levée. Quand on sème, on est en rapport avec une chose : le grain (on peut aussi semer quelqu’un, mais cela au sens figuré), quand on s'aime, on est en rapport avec une personne. Même à l'audition la différence entre une chose et une personne se fait entendre, au moins pour ceux qui écoutent avec le coeur. Quand l'évangéliste parle de "semer", le sens se confond avec "s'aimer", car il est question de la Parole de Dieu, et "Dieu est Amour" (1J 4,8). Dans ce cas, tout naturellement, "semer l'Amour" se confond avec "s'aimer". Dans les textes de l'Évangile, l'impossible devient possible, mais aussi le contraire : le possible devient impossible.

L'art de l'interprétation oblige d'éviter les amalgames.