0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.

Chaque dimanche quelques mots... RESSUSCITER ANNONCER TEMOIGNER

Dieu l’a ressuscité le troisième jour (Ac 10,40)


Dieu nous a chargés d’annoncer

(...) et de témoigner (AC 10, 42)



Luc, l’auteur de l’Évangile et des Actes des Apôtres rapporte plusieurs discours de Pierre. Aujourd’hui nous avons entendu une partie du discours de Césarée. Pierre y affirme que c’est Dieu qui a ressuscité Jésus et que c’est aussi lui qui a chargé ses disciples de l’annoncer et d’en témoigner.

Il paraît clairement que la résurrection, son annonce et le témoignage forment ensemble la même réalité. Il paraît clairement que Jésus et ses disciples sont unis par la même réalité, même s’ils sont impliqués dans ses différentes tâches : Jésus est ressuscité, les disciples sont témoins, les disciples sont annonceurs. Autrement dit, la résurrection de Jésus inclut ses disciples non pas comme des spectateurs, mais comme des acteurs. Autrement dit, il est impossible d’envisager la résurrection qui n’est pas annoncée, dont on ne témoigne pas. Comme de juste, il est question du sens. En amont de la résurrection, il y a la passion de Jésus qui donne sens à sa résurrection, sa passion de sauver tous les humains, sa passion inscrite dans sa chair, et dont le récit nous est rapporté par les évangélistes. En aval, c’est la passion des disciples pour en être des témoins pour l’annoncer, la passion inscrite dans leur chair qui les rend proches de Jésus. Alors, si Jésus n’envisageait pas l’annonce et le témoignage de sa résurrection il n’y aurait pas de résurrection. Sans ses disciples, il n’y aurait pas de résurrection à Jérusalem, comme sans sa mère, il n'y aurait pas de naissance à Béthlehem.