Chaque dimanche quelques mots... Le bon Pasteur comme l'Agneau

Le Pasteur et l'Agneau



Le bon Pasteur et ses brebis, comme Dieu et les humains, mais pas comme Jésus et ses disciples. Pour ces derniers une autre relation est préférable : l'Agneau parmi les brebis.

Le bon Pasteur comme le Bon Dieu, bon malgré tout, bon, car incapable du mauvais, incapable de le donner et de le recevoir. Bon et autre que l'Agneau, aussi incapable du mauvais, mais déjà capable de recevoir les mauvais coups et les pardonner.

Personne ne peut rien apprendre du bon Pasteur, inutile donc à utiliser le nom de celui qui garde l'exclusivité d'en être. Par contre, tout le monde peut tout apprendre de l'Agneau, chaque brebis en est capable. Le bon Pasteur n'est pas donné en exemple, mais comme l'évidence de la transfiguration, de la divinisation de l'humain. Très poétique, mais peu pratique.

Alors, laissons-nous à penser au bon Pasteur qui est en effet celui que Jean Baptiste désigne comme l'Agneau de Dieu. Cette pensée tourne vers l'aspect pratique : l'Agneau et les brebis. L'Agneau qui enlève le péché du monde, voilà ce  qui est pratique, voilà ce qu'il pratique.

Le bon Pasteur pratique un partage très particulier, jusqu'à tout donner. Le bon Pasteur qui se laisse identifier comme l'Agneau. Le bon Pasteur dépouillé de son incapacité de recevoir de mauvais coups, le bon Pasteur fragilisé ...

0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.