top of page

La célébration de la Saint-Nicolas



La fête de la Saint-Nicolas, qui a lieu le 6 décembre, est une tradition populaire très répandue dans de nombreux pays d'Europe, notamment en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne, en France et en Italie. Mais quelle est l'origine de cette fête et quelle est sa signification pour les catholiques ?


Saint-Nicolas est un personnage historique qui a vécu au IIIe siècle en Asie mineure, dans l'actuelle Turquie. Il était évêque de Myre, une ville qui faisait partie de l'Empire romain. Il est connu pour sa bonté, sa générosité et ses miracles, notamment en faveur des enfants, des pauvres, des prisonniers et des marins. Il est mort un 6 décembre, probablement en 343, et a été canonisé par l'Église catholique.


Ses reliques ont été transférées à Bari, en Italie, en 1087, par des marchands italiens qui voulaient les protéger des invasions musulmanes. Depuis lors, Bari est un lieu de pèlerinage important pour les fidèles qui viennent vénérer le saint. La fête de la translation des reliques de saint Nicolas a lieu le 8 mai dans cette ville.


La légende la plus célèbre qui concerne saint Nicolas raconte qu'il a sauvé trois enfants qui avaient été tués par un boucher et mis dans un saloir. Il les aurait ressuscités et leur aurait offert des cadeaux. C'est ainsi qu'il est devenu le protecteur des enfants et le symbole du don.


La célébration de la Saint-Nicolas se déroule dans les jours précédant le 6 décembre. Le saint, représenté avec une barbe blanche, une mitre, un manteau rouge et une crosse, parcourt les rues sur un âne ou sur un char. Il distribue des friandises et des cadeaux aux enfants sages, tandis que son compagnon, le Père Fouettard, punit les enfants désobéissants avec un fouet ou un sac de charbon.


Du point de vue de la symbolique catholique, la fête de la Saint-Nicolas rappelle aux fidèles les vertus du saint : la charité, la justice, la miséricorde, la foi. Elle invite aussi à se préparer à Noël, la naissance du Christ, qui est le don suprême de Dieu aux hommes. Elle souligne également l'importance de l'enfance, qui est une image de l'innocence et de la confiance en Dieu.


La fête de la Saint-Nicolas est donc une occasion de se réjouir, de partager et de prier. C'est une tradition qui fait partie du patrimoine culturel et religieux de l'Europe et qui témoigne de la richesse et de la diversité du christianisme.

13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page