top of page

Méditation pour le 7éme dimanche de Pâques dans l'année B

Dans le monde, mais pas du monde


Vivre avec tout le monde mais pas comme tout le monde

Attentifs à tout et à tous, habités d’une soif de l’Autre

Les pieds sur terre et le coeur tourné vers les étoiles

Héros de la fraternité, hérauts de l’espérance

Comme un arbre profondément enraciné dans le sol et qui déploie ses branches vers le ciel.


« Les chrétiens se répartissent dans les cités grecques et barbares (...)

Ils se conforment aux usages locaux pour les vêtements, la nourriture et la manière de vivre, tout en manifestant les lois extraordinaires et vraiment paradoxales de leur république spirituelle. (...)

Ils sont dans la chair, mais ne vivent pas selon la chair.

Ils passent leur vie sur la terre, mais sont citoyens du ciel. »

La lettre à Diognète au 2e s. décrit déjà ce paradoxe des chrétiens au coeur de la société.


Dans le monde, mais pas du monde : un fameux défi !

Jésus lui-même a choisi d’épouser notre humanité, de vivre dans ce monde pour y semer les graines du Royaume.

S’investir pleinement dans ce monde, s’engager pour une société plus juste et plus fraternelle, et dans le même temps témoigner d’une originalité irréductible aux valeurs de notre société.


Être dans le monde nous oblige, et ne pas être du monde nous mobilise.


Olivier Fröhlich


 

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean (Jn 17, 11b-19)


En ce temps-là, les yeux levés au ciel, Jésus priait ainsi : « Père saint, garde mes disciples unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné, pour qu’ils soient un, comme nous-mêmes. Quand j’étais avec eux, je les gardais unis dans ton nom, le nom que tu m’as donné. J’ai veillé sur eux, et aucun ne s’est perdu, sauf celui qui s’en va à sa perte de sorte que l’Écriture soit accomplie. Et maintenant que je viens à toi, je parle ainsi, dans le monde, pour qu’ils aient en eux ma joie, et qu’ils en soient comblés. Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde. Et pour eux je me sanctifie moi-même, afin qu’ils soient, eux aussi, sanctifiés dans la vérité. »


 

Illustration : Optimism, John Holcroft

 

6 vues0 commentaire

Comments


bottom of page