top of page
  • Photo du rédacteurknowak

Les mots de la Bible : AMOUR


La réalité que la traduction française de la Bible rend par l'amour exprime littéralement : la bonté (Gn 39,21), l'affection (Sm 16,17), l'amour (Ps 36,8; 136,1), ou la délicatesse (Is 40,6). Il y a dans l'amour des sentiments complexes, "des devoirs qui incombent à ceux qui sont unis par les liens du sang, de la parenté, de l'amitié, de l'hospitalité, de l'alliance. L'amour implique assistance, fidélité, loyauté, solidarité..." (1) Il s'agit d'un lien juridique ou moral entre les associés, mais aussi d'un lien affectif, comme "une sympathie témoignée spontanément" (2), au-delà d'une obligation.


Quand on aborde le texte évangélique en grec où l'amour a la triple dimension : d'agapé, de philia (la sororité et la fraternité) et d'éros sans tenir compte du sens biblique, on embarque sur un navire sans gouvernail.


Quand l'évangéliste Jean fait dire à Jésus : si quelqu'un m'aime, mon Père l'aimera, il utilise le mot grec - agapé. Et il place le sens de l'amour au-delà de l'humain, car il n'y a pas de comparaison entre l'amour dont on peut aimer Jésus et l'amour dont on est aimé du Père. Pour faire le lien entre les deux, les textes bibliques utilisent la notion de l'alliance. Il y a cette paternité adoptive de Dieu révélé par Jésus Christ, Fils de Dieu. Par adoption, chaque baptisé devient l'enfant de Dieu. L'alliance de Dieu le Père avec le baptisé(e), tout en étant la bonté, l'affection, l'amour, la délicatesse, elle est aussi un lien de "sang". Elle est la Communion au Corps et au Sang du Christ. Grâce à la Communion, l'humain acquiert la capacité de "garder la parole de Jésus" qui conditionne l'amour : "Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole". L'amour de Dieu n'est pas conditionné pour autant. Néanmoins, pour celle ou celui qui a besoin de se savoir aimer de Dieu le Père, se savoir le membre de l'alliance avec le Père, la capacité de "garder la parole de Jésus" grâce à la Communion est extrêmement bénéfique.


(1) et (2) J. Goldstain, Le monde des Psaumes, Paris, 1964, p. 361-362

 

Pour lire l'enregistrement à partir d'un téléphone choisissez Listen in browser


(et non "Play on soundcloud")

 



34 vues0 commentaire

Comments


bottom of page