top of page
  • Photo du rédacteurknowak

Les mots de la Bible : Carême 2022, troisième semaine

Dernière mise à jour : 24 mars 2022


Luc 13,1-9

Un jour, des gens rapportèrent à Jésus l’affaire des Galiléens que Pilate avait fait massacrer, mêlant leur sang à celui des sacrifices qu’ils offraient. Jésus leur répondit : « Pensez-vous que ces Galiléens étaient de plus grands pécheurs que tous les autres Galiléens, pour avoir subi un tel sort ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. Et ces dix-huit personnes tuées par la chute de la tour de Siloé, pensez-vous qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants de Jérusalem ? Eh bien, je vous dis : pas du tout ! Mais si vous ne vous convertissez pas, vous périrez tous de même. »


Jésus disait encore cette parabole :


De l'évangile de ce troisième dimanche de Carême, prenons la deuxième partie, c'est une parabole :


« Quelqu’un avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint chercher du fruit sur ce figuier, et n’en trouva pas. Il dit alors à son vigneron : ‘Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier, et je n’en trouve pas. Coupe-le. À quoi bon le laisser épuiser le sol ?’ Mais le vigneron lui répondit : ‘Maître, laisse-le encore cette année, le temps que je bêche autour pour y mettre du fumier. Peut-être donnera-t-il du fruit à l’avenir. Sinon, tu le couperas.’ »


Une vigne comme un peuple, un figuier comme un individu, le manque de fruits comme l'absence du bien, une expression du court de l'école le rend bien : je n'ai rien fait de mal", le sol comme le cœur et le maître comme Dieu, le vigneron comme son envoyé. Après ces précisions l'explication de la parabole peut continuer : Dieu cherche le bien dans la vie de chaque membre de son peuple, mais quand il ne le trouve pas, il fait confiance à son envoyé capable de changer le sol pierreux, sablonneux, rocailleux du cœur en bonne terre, elle nourrit l'âme et l'esprit et la vie donne du bon fruit.

50 vues0 commentaire

Comentarios


bottom of page