Chaque dimanche quelques mots... En une seule journée

Le chapitre 24 de l'Evangile de Luc nous fait part d'une journée bien agitée.


 

" A la pointe de l’aurore les femmes sont allées au tombeau" (v. 1). Elles y ont rencontré "deux hommes (...) en habit éblouissant" (v.4), qui leur livrent le message : “Il faut que le Fils de l’homme soit livré aux mains des pécheurs, qu’il soit crucifié et que, le troisième jour, il ressuscite” (v. 7). Après avoir parlé aux femmes " Pierre se leva et courut au tombeau" (v. 12). "Le même jour, deux disciples faisaient route vers un village appelé Emmaüs, à deux heures de marche de Jérusalem (v. 13), entendant le même message que les femmes au matin : " Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire ?" (v. 26), de la part d'un voyageur qui se joint à eux. Quand ils arrivent au village " le soir approche et déjà le jour baisse " (v. 29). » Ils entrent dans la maison. Le voyageur, "quand il fut à table avec eux, ayant pris le pain, il prononça la bénédiction et, l’ayant rompu, il le leur donna (v. 30). Alors leurs yeux s’ouvrirent, et ils le reconnurent, mais il disparut à leurs regards" (v. 31). Instantanément, ils décident de retourner à Jérusalem. " Ils y trouvèrent réunis les onze Apôtres et leurs compagnons, qui leur dirent (v. 33) : « Le Seigneur est réellement ressuscité : il est apparu à Simon-Pierre » ( v. 34). À leur tour, ils racontaient ce qui s’était passé sur la route, et comment le Seigneur s’était fait reconnaître par eux à la fraction du pain (v. 35) . Comme ils en parlaient encore, lui-même fut présent au milieu d’eux ( v. 36). Ils lui présentèrent une part de poisson grillé (v.42) qu’il prit et mangea devant eux" (v. 43). Alors l'évangéliste répète pour la troisième fois le même message : "Ainsi est-il écrit que le Christ souffrirait, qu’il ressusciterait d’entre les morts le troisième jour" (v. 46). Ensuite "Jésus les emmena au dehors, jusque vers Béthanie" (v .50), (...) il se sépara d’eux et il était emporté au ciel ( v. 51), puis ils retournèrent à Jérusalem (v. 52).

Beaucoup d'agitation sur place, la journée finit, là où elle a commancé. Les disciples d'Emaus ont bougé le plus : aller-retour entre Jérusalem et Emaus, aller-retour entre Jérusalem et Bethanie. Ils ont aussi eu le plus d'émotions : leur coeurs étaient brûlants. Chacun des acteurs : les femmes, les disciples d'Emaus et les autres disciples ont entendu le même message, sa triple répétition dans le texte est pour le lecteur. Le lecteur est bel et bien dans le texte, c'est alors aussi à lui que s'adressent les paroles : " il ouvrit leur intelligence à la compréhension des Écritures" (v. 45), "à vous d’être les témoins" du Christ ressuscité d'entre les morts (v. 48).

Faut-il que le lecteur prenne de temps en temps une journée pour que tout cela se réalise dans sa vie ?

0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.