Chaque dimanche quelques mots... Dé- vé- rou- illez- -les !!!

C’était "après la mort" de Jésus... les portes (...) étaient verrouillées...

Jésus a beau répéter : « La paix soit avec vous ! »



Il a beau dire : « Recevez l’Esprit Saint...

Ses disciples ont beau être remplis de joie en le voyant. Entendre et voir ne suffit pas pour déverrouiller les portes.

Quand il revient une semaine après, les portes sont toujours verrouillées..., une situation sans issue, les disciples sont incorrigibles. Mais, Jésus est un excellent pédagogue. Puisqu’entendre et voir ne suffit pas, il va plus loin, il demande de toucher.  La narration dans le texte de l’Évangile de Jean nous laisse penser :

- que Thomas s’est exécuté quand Jésus lui a dit : "Avance ton doigt ici, et vois mes mains avance ta main, et mets-la dans mon côté..."

- qu’il a touché avec ses doigts les mains de Jésus, qu’il a touché avec sa main le côté de Jésus.

Et quand Jésus lui dit : "parce que tu m’as vu, tu crois" il parle de cette expérience tangible de la foi qui a besoin d’entendre et de toucher pour voir. Thomas devient celui par qui s’accomplit cette expérience. La pratique de l’eucharistie dans le rite de la communion nous a transmis l'essentiel de l'expérience de Thomas en nous permettant de "toucher" le mystère en "touchant" le corps et le sang du Christ. C’est le "toucher" qui fait sortir le mystère de sa réalité virtuelle, sa potentialité, vers le monde physique des humains. Grâce au "toucher", les pensées s’ouvrent pour devenir des actes, les cœurs s’ouvrent inspirant des gestes de charité.

Grâce à l’expérience de Thomas, d’un "fantôme" qui traverse les portes verrouillées, le Ressuscité devient celui qui ouvre les portes et fait sortir ses disciples. Ne soyez pas surpris, la prochaine rencontre avec le Ressuscité a lieu au bord du lac de Galilée, les portes sont déverrouillées.

"Après la mort" est devenue "après la résurrection".

0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.