0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.

Chaque dimanche quelques mots... À l'écart de la foule


MC 7,1-8.14-15.21-23

Les disciples de Jésus, hier, aujourd'hui et demain ont besoin de comprendre davantage que la foule. Ils ont besoin de ce temps "à l'écart de la foule", ce temps de prière, de communion, d'action de grâce. Jésus les appelle aujourd'hui comme hier. Hier, ils sont venus, aujourd'hui et demain viendront-ils ?

 

D'abord, en parlant aux pharisiens et aux scribes, Jésus actualise la prophétie d'Isaïe : leurs lèvres et leur coeur ne sont pas sur "la même longueur d'onde" et il ajoute qu'elle désigne les hypocrites. Ensuite, il appelle la foule, en essayant de faire comprendre à tous le sens de la pureté du coeur : l'homme est pur quand son coeur est pur, celui qui s'est bien lavé est propre, mais cela n'a rien à voir avec sa pureté.


Ses disciples probablement n'ont rien compris, car il les prend à l'écart de la foule pour donner davantage d'explications. Jésus leur parle alors du coeur de l'homme. Ce coeur qui est le siège de la pensée, il "est enclin au mal dès sa jeunesse" (Gn 8,21),  il modèle le visage de l’homme soit en bien, soit en mal (cf. Si 13,25) et  il "n’est plus faux que le cœur de l’homme, il est incurable" (Jr 17,9). Ce coeur n'est pas le siège des sentiments, des émotions, de l'affectivité, ni de la tendresse, tout cela vient des entrailles : en Égypte, Joseph rencontre son frère Benjamin et il est "ému jusqu'aux entrailles" (Gn 43,30), dans le Cantique des cantiques, "elle" dit "Mon bien-aimé a passé la main par la fente de la porte ; mes entrailles ont frémi : c’était lui !" (Ct 5,4), dans la prière du prophète :  J’ai entendu et mes entrailles ont frémi" (Ha 3,16).


Ses disciples, hier, aujourd'hui et demain ont besoin de comprendre davantage que la foule. Ils ont besoin de ce temps "à l'écart de la foule", ce temps de prière, de communion, d'action de grâce. Jésus les appelle aujourd'hui comme hier. Hier, ils sont venus, aujourd'hui et demain viendront-ils ?