Campagne Missio 2019 : baptisés et envoyés

Notre baptême nous engage à être des messagers de l'Évangile. Mais en avons-nous bien conscience ? C'est parce que nous avons tendance à l'oublier que le pape François a pris l'initiative de réveiller les chrétiens endormis que nous sommes parfois.


Mois missionnaire extraordinaire


Le pape François a voulu que dans l'Église du monde entier, octobre 2019 soit vécu comme un Mois Missionnaire Extraordinaire (MME). Le centenaire de la lettre apostolique du pape Benoît XV, Maximum Illud, nous donne l'occasion de renouveler l'engagement missionnaire de l'Église, de repréciser de manière évangélique sa mission d'annoncer et de porter au monde le salut de Jésus Christ, mort et ressuscité 1.



Maximum illud


Malgré un langage un peu daté, Benoît XV fait preuve, dans Maximum Illud, d'une remarquable audace en se démarquant clairement des puissances coloniales qui, au lendemain de la 1ère guerre mondiale, se partagèrent une partie du monde. Il insiste pour que le missionnaire se rappelle toujours qu'il représente les intérêts du Christ et en aucune manière ceux de son pays. Il souligne l'importance d'avoir une connaissance parfaite du pays de mission et la nécessité de former un clergé local de qualité. Il en appelle en outre à la responsabilité individuelle et collective des fidèles à l'égard de la mission. Il les invite à prier les vocations missionnaires et les incite à soutenir de leurs ressources le travail des missionnaires. Car, dit-il, leur devoir de chrétien est de veiller à ce que leurs semblables, proches ou lointains, connaissent Jésus.


Je suis une mission


Pour le pape François, il ne s'agit pas seulement de soutenir spirituellement ou financièrement la mission, mais d'être nous-mêmes une mission. Et cela parce que nous sommes le fruit de l'amour de Dieu. Or l'amour est par essence relation. La mission ad gentes 2, dit-il, est toujours nécessaire pour l'Église car elle participe à la conversion de tous les chrétiens1. La sécularisation qui a déferlé dans nos pays nous fait comprendre que la mission commence ici. Mais elle ne s'arrête pas pour autant à nos frontières. Si la vision du missionnaire comme un occidental parti au loin pour apporter la religion chrétienne à des peuples païens est dépassée, la mission reste d'actualité. Ne serait-ce que parce qu'une forme de paganisme est de retour chez nous. L'Évangile certes été annoncé jusqu'aux extrémités de la terre, mais cette annonce est sans cesse à reformuler. Des chrétiens venus des anciennes « terres de mission » nous évangélisent aujourd'hui quand nous avons tendance à réduire la foi chrétienne à des actes purement symboliques.


Mission universelle


Le Saint Père rappelle enfin que les Œuvres Pontificales Missionnaires, « accomplissent leur service en faveur de l'universalité ecclésiale comme un réseau mondial qui soutient le Pape dans son engagement missionnaire par la prière, âme de la mission, et la charité des chrétiens répandus dans le monde entier. Leur don soutient le Pape dans l'évangélisation des Églises particulières dans la formation du clergé local, dans l'éducation d'une conscience missionnaire des enfants dans le monde entier et dans la formation missionnaire de la foi des chrétiens ». Missio-Belgique fait partie de ce grand réseau composé de quatre 'œuvres' décrites dans le magazine de campagne 2019 et sur le site http://october2019.va, dédié par le Vatican au MME.


Dans certains pays, les Églises locales ont souvent des moyens très limités. Elles annoncent Jésus-Christ autant par leur présence auprès des plus pauvres que par la proclamation explicite de leur foi et l'initiation chrétienne. Mais elles dépendent de la solidarité de toute l'Église pour former des prêtres et des catéchistes, construire des églises ou des locaux paroissiaux, visiter les communautés les plus isolées. C'est pour elles que Missio fait appel à votre prière et à votre générosité.


La campagne Missio 2029


Le slogan du MME, Baptisés et Envoyés, accompagnera votre mois missionnaire et vos célébrations du dimanche mondial de la mission, le 20 octobre 2019. Nous le développons autour Les implications concrètes de cet envoi dans la vie des chrétiens aujourd'hui. Mission vous propose une approche biblique et théologique de ce thème. L'exemple de l'Église au Venezuela (voir ci-dessous) inspire également notre démarche.

Notre magazine de campagne vous offrira aussi un petit tour d'horizon sur la façon dont la vocation missionnaire est vécue dans les diocèses.

On pourra également se procurer auprès de Missio : un signet-prière pour les enfants, un carnet de prière et de méditation sur le thème Baptisés et Envoyés, une proposition de liturgie pour le dimanche de la mission, un dépliant-prière résumant le thème et présentant les projets à soutenir durant le mois d'octobre. Différents articles – bougies, cartes de vœux, pralines - pourront être vendus au profit des projets que nous soutenons. Rendez-vous sur notre boutique en ligne www.missio.be/fr/webshop/ ou contactez-nous au 02 06 679 06 30 – info@missio.be.



Solidarité et optimisme au Venezuela.


Ce pays où la foi des habitants est vive connaît depuis quelques années une grave crise économique et politique qui a poussé de millions de vénézuéliens à l'exil et laissé ceux qui n'ont pas les moyens de partir dans un désarroi total.

En dépit de ces difficultés, la société est marquée par une forte solidarité entre les personnes et la foi profonde des vénézuéliens leur permet de garder confiance en l'avenir.

Ils sont soutenus par l'Église catholique, largement majoritaire dans le pays, qui s'engage à fond dans l'aide sociale et humanitaire et proteste haut et fort contre les injustices sociales.


Projet 'enfants des rues' à Caracas


Dans les bidonvilles de la capitale, les enfants fuient la faim, la pauvreté, la violence. Ils sont la proie des gangs de drogue. La congrégation des Salvatoriens les accueille au Centre El Encuentro* pour les garçons de 4 à 14 et au Centre El Timon ** pour les garçons de 15 à 21 ans. Elle demande votre aide pour créer un centre d'accueil pour les filles et lancer des ateliers Arts et Culture (danse, musique, dessin, théâtre et sport) afin d'offrir aux jeunes une opportunité de découvrir leurs talents.



Article du Diocèse de Tournai :

http://www.diocese-tournai.be/promos/3603-campagne-missio-2019-baptises-et-envoyes.html


Pour plus de renseignements sur la « Campagne Missio 2019 », vous pouvez consulter le site : https://www.missio.be/fr/nouvelle/campagne-missio-2019-baptises-et-envoyes/

0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.