• knowak

Églises ouvertes : fermeture – ouverture ; extérieur - intérieur


Nos églises dans la plupart des cas sont ouvertes : pour la messe, les funérailles, les mariages et les baptêmes. Alors, "ça marche bien", dirait-on. Sauf que ceux qui souhaitent prier seuls, se recueillir, réfléchir en silence, entrer dans une église quand ils passent à proximité se trouvent devant la porte fermée.


Alors, il vaut mieux dire que "ça marche en boitant". Cela est une bonne illustration d'une Église qui boite. Car on sait qu'il y a autant de personnes qui fréquentent nos célébrations que de personnes qui viennent seules à l’église. Alors, ouvrir une église uniquement pour célébrer, bloque l'accès à ceux qui souhaitent y entrer à un autre moment. Comme si, l'Église "se bloquait" une jambe et se déplaçait en boitant. Cette situation deviendrait-elle définitive ? Et l'Église handicapée ? Encore aujourd'hui, il est possible d'éviter ce genre de handicap et de débloquer "la jambe de l'Église", d'ouvrir les portes des églises.


Avant que cette fermeture extérieure ne devienne intérieure, c'est-à-dire une fermeture aux autres qui n'ont qu'à venir aux célébrations... Il arrive parfois que l'extérieur façonne l'intérieur... La beauté de la nature, de l'art qui influence positivement l'intérieur. Mais "la porte fermée de l'église" ne semble pas être dans ces conditions. Surtout, que l'Église se rassemble pour partager ce qu'elle vit : sa foi, ses prières... De ce qu'elle a "à l'intérieur", elle veut façonner l'extérieur, porter la Bonne Nouvelle au monde.


Abbé K.Nowak

0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.