0472 77 07 27

©2019 par Unité pastorale de Tournai-est.

INFO CORONAVIRUS

23-03-2020

Voici, en format pdf, le dernier communiqué des évêques de Belgique.

Nous essayerons de communiquer les célébration qui sont disponibles sur internet ou passent à la télévision/radio

si le pdf ne s'affiche pas, ou si vous avez des difficultés à le lire, vous trouverez le texte complet >>>ICI<<<

LE 18-03-2020

extrait du message d'Olivier Fröhlich (du 18 mars 10:04):

"Les évêques de Belgique ont décidé de supprimer toutes les célébrations publiques jusqu’au vendredi 17 avril.

Les lieux de culte peuvent rester ouverts, et la prière individuelle y est autorisée. Les principes d’une personne par 10 m2 et de garder ses distances doivent être respectés.
Les évêques demandent de faire sonner les cloches dans toutes les paroisses chaque dimanche à 9h55, le temps de la crise, en signe d’invitation à la prière et de solidarité avec les malades et les soignants."

Merci

 

 

LE 16-03-2020

Mesures sanitaires de l’Eglise catholique en Hainaut
pour lutter contre la pandémie de coronavirus
Informations complémentaires – 16 mars 2020
Voici encore quelques informations complémentaires, qui tiennent compte de l’évolution de la situation ces dernières heures.


Célébrations
Les autorités civiles ont pris des mesures plus restrictives contre le Covid 19. Seules les funérailles en cercle restreint sont possibles. Les baptêmes et mariages religieux ne sont plus autorisés, même en cercle restreint.

 

Olivier Fröhlich, Vicaire général

LE 13-03-2020

Voici quelques précisions concrètes, en fonction de questions qui nous ont été posées.
La suppression des célébrations concerne toutes les célébrations dominicales, mais aussi les messes de semaine, les veillées de prière, etc. Il n’est pas non plus opportun de proposer l’adoration du Saint-Sacrement. Mais il est important que les églises demeurent ouvertes pour la prière ou la méditation personnelle.


Une exception est faite pour les mariages, funérailles et baptêmes. Mais il est demandé qu’ils soient célébrés en cercle restreint. Il n’est pas question de fixer un nombre limite, c’est évidemment impossible, mais d’en appeler à la responsabilité citoyenne de chacun, et de demander que ces événements soient célébrés dans l’intimité. Et suggérer, par exemple, de manifester sa sympathie par une lettre plutôt que par une présence effective à la célébration.


Les dispositions de prudence pour ces célébrations sont maintenues : pas de communion sous les deux espèces, communion dans la main, pas d’échange de geste de paix. Pour les célébrations de funérailles, au moment de l’offrande, il faut éviter de toucher ou baiser la croix ou la patène, juste s’incliner devant elle.
Dans le même esprit de prudence, il est opportun de postposer toutes les rencontres d’un groupe significatif de personnes, comme les rencontres de catéchèse, les conseils pastoraux... Les rencontres d’un petit groupe, comme une EAP, peuvent continuer. Nous avons aussi décidé de reporter la journée de formation des EAP le 21 mars.


Pour la communion aux personnes âgées ou malades et les visites dans les Maisons de Repos, elles sont interdites par les autorités publiques. Quant à celles et ceux qui portent la communion à un voisin ou un proche, il faut rester extrêmement prudent.